Stage falaise 2017

lundi 1er mai 2017
par  Sébastien
popularité : 40%

Olivia, Thomas, Romain, Valentin, et Manu, cinq courageux ont décidé d’en découdre avec les voies du sud de la France. Une première en falaise pour certains. Le départ le lundi matin se fait un peu plus tardif que prévu, avec Thomas qui ne sait plus ou il a mis son téléphone portable. Recherche dans le gymnase, au pied du mur, dans le local à matériel, et finalement 40 minutes plus tard, on retrouve son téléphone dans la voiture de sa maman, au pied du siège passager.!!%£µ§ ?? Tonnerre de Brest et mille sabords, j’espère qu’ils ne vont pas me faire ça tous les jours. Vers 13h00 nous récupérons Olivia au pied de la falaise de Claret. 30 mètres de hauteur et surtout un dévers impressionnant. Les mains de nos jeunes grimpeurs sont un peu moites. 30 mètres c’est haut, et l’écart entre les points d’assurage les surprend. « Allez, rassurez vous, je vais installer des moulinettes et dès que vous le sentez, vous tentez un run en tête. Ça vous va ? »…

C’est parti. « La Margot » 6a, « la Tac-Tac » 6a, puis le fabuleux et déversant « Clair-obscur » un 6c d’une continuité remarquable avec sa traversée terminale les pieds au dessus du vide. Thomas, Valentin, et Manu se régalent. Ils enchaîne ainsi leur premier 6a. En moulinette certes, mais 6a quand même. Pour Olivia et Romain, direction « les miraculés de Claret », un 6c+ en léger dévers qu’ils réussissent Flash en moulinette. Puis la confiance naissant, Olivia et romain tente la voie en tête. C’est une réussite pour Olivia et Romain tombe au dernier mouvement difficile de la Voie. Première coche pour Olivia. Romain lui était un peu fatigué par un essai précédent infructueux dans « Alter et Go » un 7b+ assez bloc, dans lequel Olivia fera une montée à l’énergie pour récupérer les dégaines. Fin de la première journée et direction Sorède notre camp de base, dans les Pyrénnées orientales, à 8km de la mer.

JPEG - 125.1 ko

« Alter et Go » 7b+ à Claret. Olivia rame pour récupérer les dégaines

Pour le deuxième jour, après un footing matinal de 6km entre Argelès et Collioure, direction les falaises de Tautavel et plus particulièrement « la grotte techno », dans les Gorges du Gouleyrous. Que c’est difficile de grimper deux jours de suite. La peau des doigts n’est plus là et la fatigue se fait sentir. Des murs raides à réglettes et des pieds minuscules. La falaise la meilleure école pour la pose des pieds. Les voies en 6a et 6b à l’échauffement sont très technique. Le 6c est en dévers sur des colonettes. Une gestuelle pour laquelle nos jeunes Lézards sont un peu démunis. De plus la chaleur est écrasante et le Verdouble est rafraîchissant alors direction l’eau avant de faire des croix. Finalement seul Romain sera suffisamment solide pour flasher un 7a+ en gros dévers sur gros bacs. Pour Manu, Thomas et Valentin toujours pas de grosses performances, mais techniquement et émotionnellement cela s’améliore. La fin de la journée se fera dans l’eau avec des sauts de Tarzan et réception dans l’eau fraîche.

JPEG - 98.8 ko

Un accès amusant…

JPEG - 45.3 ko

Pour le troisième jour, la météo n’est pas avec nous. Il pleut, pleut, pleut...Ce n’est pas vraiment grave, puisque c’est journée de repos. Enfin presque...On prépare les piques niques et les imperméables, et nous partons pour une randonnée de 10 km et 400mères de dénivelé. Tout se passe parfaitement jusqu’à la descente sur un petit sentier aux arbustes nombreux et particulièrement humides, qui finissent par nous tremper jusqu’au slip. On se réchauffe rapidement à la maison, puis direction le centre ville de Perpignan pour un peu de shopping.

JPEG - 98.9 ko

Pique-nique à la falaise de Notre Dame d’Ultrerra. Sommet de la randonnée

Initialement pour le quatrième jour, j’avais prévu d’aller à Sadernes en Espagne, mais la météo n’étant pas favorable de l’autre côté des Pyrénées, direction Tautavel secteur Devèze. La motivation est là et la journée de repos a fait énormément de bien. A l’abri de la tramontane, Thomas et Valentin tordent des 6a à tour de bras. Manu enchaîne en tête son premier 6c et Olivia et Romain font leur premier 7c « révolution » en seulement deux essais. Une falaise qui correspond bien aux jeunes compétiteurs qu’ils sont. Du gros dévers sur de bonnes prises. Il n’en fallait pas plus pour les rendre heureux.

JPEG - 231.3 ko

Romain dans le 7c de « révolution »

Pour le cinquième jour, c’est encore la météo qui nous guide. On retourne au secteur Devèze. On sera à l’abri de la Tramontane se vent froid qui nous vient du Nord ouest. C’est Thomas qui enchaîne en tête le 6a+ « les bouboules à gogo ». Valentin enchaîne en moulinette son premier 6c . Romain fait un 7a à vue « la ligne de front » et Olivia le flashe. Manu le rate au 1er essai à un demi centimètre du bac salvateur. Puis romain et Olivia iront se faire rouster dans le 7c+ de l’ « archange » . 7c+ que j enchaîne au 4ème essai histoire de leur montrer que le boss c’est encore bibi... Puis ils iront faire un tour dans un 7b de 30 m, mais complètement broutés ils ne dépasseront pas la 5ème dégaine.

JPEG - 105.1 ko

Manuel en clair obscur dans le 7a « la ligne de front ». Dur-dur pour le moral de tomber quand le plus dur est fait. Hein Manu !!!

6ème jour, le stage touche à sa fin et comme il faut déposer Olivia à Narbonne, direction le massif de La Clape, au secteur Chandelle. Un site autant patiné que nos sites Ardéchois...Mais malgré tout les voies sont belles et comme ça elles nous brouteront pas la peau des doigts. La chaleur est bien présente et le vent du sud peu rafraîchissant. Il n’y aura pas de croix aujourd’hui mais des escalades en fissure et dièdre , des piliers et des arêtes et donc des oppositions et pour finir un 7a bien dalleux comme dans les années 80. Vers 15h00 rien ne va plus, il est temps de s’arrêter. Direction Narbonne plage et fin du trip…

JPEG - 213.2 ko

La Clape et en dessous Gruissan

JPEG - 48.3 ko

Le club des cinq à la plage


Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031